La planification n’est plus gravée dans le marbre

Avril 2016

En matière de solutions numériques, toutes ne sont pas logées à la même enseigne. Certaines portent des noms barbares qui ne parlent pas à tous les publics, mais uniquement à leurs utilisateurs, comme les solutions de social selling, retargeting, compliance, onboarding, etc. Elles sont souvent récentes, et parfois réservées à un public restreint.

Elles sont nées avec l’informatique, ou même sont issues d’usages encore plus récents. A l’inverse, d’autres solutions numériques semblent accompagner l’entreprise depuis longtemps, voire depuis toujours à l’échelle d’une vie de salarié, et nous sont faussement familières. C’est le cas par exemple des solutions de planification.

La planification n’est plus gravée dans le marbre

La planification parait familière à tout le monde. C’est pourquoi il convient sans doute de lui donner un nouvel éclairage. Car d’une certaine façon, les solutions de planification proposées aujourd’hui en version numérique changent la philosophie même qui présidait encore à leur usage il y a peu.

Hier plutôt rigides et destinées à faire respecter un cadre de travail contraint et strict, elles sont devenues, pour s’adapter à l’évolution de l’économie, des modèles de souplesse, prenant en compte de multiples facteurs et acteurs de l’entreprise.

Au départ était l'économie planifiée

Ce terme d’économie planifiée, nous le rattachons facilement au communisme. La Chine, par exemple, était dotée d’une économie planifiée jusqu’en 1978, alors qu’elle est aujourd’hui une économie jugée par certains comme la plus souple du monde, capable d’adapter sa production en un temps record.

Est-ce que la planification a disparu au sein des entreprises chinoises ? Evidemment non. Elle reste bien présente, et aucun projet ou production ne verrait le jour s’il n’était pas planifié correctement et suivi. Preuve s’il en est que la planification de la production s’est adaptée, la plupart du temps en s’appuyant sur des solutions numériques, qui la dotent d’une qualité qui lui manquait peut-être : la souplesse.

Il faut dire que contrairement aux outils cités plus haut qui arrivent nativement en version digitale, et dont l’ergonomie est dès la conception pensée pour répondre à un usage sur écran (voire sur smartphones et tablettes), la planification s’appuie sur un long héritage d’outils divers, pas forcément adaptés aux changements, et à la souplesse qui doit prévaloir aujourd’hui dans les entreprises.

Souvenez-vous que vos outils de planification numériques sont les héritiers : des tableaux à gouttière, des fiches perforées, du tableau numérique, ou des fiches à « épaules », ces petits cartons en forme de T que l’on glissait judicieusement dans les fentes d’un tableau métallique. Toutes choses qui l’on s’en doute n’encourageaient pas à adopter des méthodes de planification en souplesse, et à réattribuer les ressources ou modifier des échéances fréquemment.

b

 Exemple de planification et d’ordonnancement.

Place à "l'Uberisation"

Certes, toute l’économie actuelle n’est pas digitale et « Uberisée ». Mais ce titre est une façon commode de souligner que les entreprises doivent faire place à des contraintes nouvelles qui les conduisent quel que soit leur secteur d’activité dans la même direction : souplesse, adaptation, réactivité.

Toutes choses qui au départ ne cadrent pas franchement avec les outils décrits précédemment, dans lesquels le moindre changement n’est pas géré automatiquement mais fait essentiellement appel à l’intelligence du chef de projet ou manager. Même les premières générations d’outils de planification souffraient sans doute d’une certaine rigidité, tant elles héritaient de cette conception formaliste de la planification.

Logique l’on se dit qu’il y a encore 20 ans, les ressources humaines étaient beaucoup plus figées qu’aujourd’hui, la stabilité économique de vos fournisseurs bien plus grande, la durée de vie de vos produits plus importante. Les temps ont changé : quel que soit le soin que vous accordiez à la planification de votre production ou de vos projets, il est désormais inévitable que vous soyez confrontés à des défections de certains personnels, à la disparition d’un partenaire ou sous-traitant, à la rupture de stock d’une matière première, etc.

La philosophie de la planification n’est plus de maintenir coûte que coûte un cap fixé dès le départ, mais plutôt, avec l’apport des solutions numériques, de contourner les multiples obstacles pour arriver à l’objectif définit initialement. Comment ? Avec l’aide des fonctions intégrées à votre solution.

Communiquer, collaborer, changer de point de vue

Aujourd’hui, une solution de planification bien conçue est capable de s’adapter aux aléas multiples de la production et de tirer le meilleur parti de vos ressources quelles qu’elles soient. Autrefois, la planification était réservée au responsable de production qui devait tenir compte des exigences et des nécessités de chacun. Ce n’est plus le cas, chacun peut utilement contribuer à l’atteinte de l’objectif, ce qui constitue un grand avantage.

Afin que cette collaboration soit possible, un autre apport récent des solutions numériques est de fournir des supports de communication : une solution de planification doit pouvoir gérer des simulations et des documents à jour destinés tout à la fois à l’entreprise et à ses partenaires. Pour garantir une bonne visibilité et le respect des objectifs malgré de multiples corrections ou adaptations éventuelles, la meilleure visibilité s’impose.

C’est pourquoi il devient important de choisir un outil numérique capable d’offrir une visualisation de la capacité et de la charge de vos postes de travail ou ateliers, graphiquement.

Bien entendu, au final, contrairement aux tableaux du siècle dernier ou aux solutions numériques obsolètes, une solution de planification numérique pertinente saura gérer les multiples adaptations, changements et alignements stratégiques, pour rétablir le bon ordonnancement de vos ressources et afficher les conflits possibles.

Toutes choses qui démontrent que nous sommes peut-être entrés dans une nouvelle ère de la planification, que l’entreprise ne doit pas craindre, mais seulement aborder en confiance avec les bons outils.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la planification, découvrez les 4 étapes pour réussir sa planification ou si vous souhaitez assister à une démonstration, contactez-nous via le formulaire de contact.