silog erp gestion de la qualité

Un ERP pour gérer la qualité de vos produits

Gestion de la qualité

Le module de gestion de la qualité dans SILOG ERP répond aux besoins de toutes les sociétés certifiées ou en phase de certification. Il intègre les 5 fonctionnalités suivantes :

  • Revue de Contrat : Enregistrement des accords et visa des services concernés
  • Evaluations Fournisseurs : Calculs d’évaluation des fournisseurs par analyses des écarts entre les commandes, les réceptions et les factures fournisseurs
  • Non-conformités : Gestion des produits non conformes, des décisions qualités, des imputations de responsabilités et de la remise en conformité
  • Gestion des gammes de contrôle : Acquisition des mesures, déclaration et édition du certificat de conformité
  • Suivi de la maintenance : Définition des gammes de maintenance préventive, création des ordres de réparations préventives et curatives et saisie des interventions

Revue de Contrat

La revue de contrat fait partie intégrante de la gestion d’une commande, c’est en réalité la première étape. C’est une preuve écrite, validée par les deux parties (client et fournisseur) et indispensable en cas de litige puisqu’elle précise les exigences que le fournisseur s’engage à satisfaire.

La revue de contrat intégrée dans l’ERP vous aide à cadrer et à automatiser son processus en vue de faciliter sa maîtrise. Chaque utilisateur est en mesure de paramétrer ses propres procédures suivant son fonctionnement interne. Il est possible de créer autant de procédures que de types de revues.

Utiliser SILOG dans son processus de revue de contrat permet, dans une logique de centralisation de l’information, de faciliter la maîtrise de la gestion des enregistrements relatifs à la qualité. Les revues de contrat sont enregistrées dans la base de données de l’ERP et sont consultables à tout moment, de façon rapide et aisée grâce au moteur de recherche intégré au progiciel.

Le module de gestion de la qualité intègre les procédures qui sont des modèles de revues de contrat. La validation d’une revue de contrat est décomposée en trois niveaux :

  • La validation de questions : Réponses à une liste exhaustive de points à vérifier et validation par visa.
  • La validation de fonctions : Plusieurs fonctions de l’entreprise sont concernées par la validation d’une revue de contrat. Une fonction de l’entreprise peut valider la partie de la revue de contrat qui lui incombe même si toutes les réponses ne sont pas affirmatives. Il est possible d’argumenter les réponses négatives.
  • La validation de la revue : C’est la validation globale de la revue de contrat, ce qui entraîne la confirmation de la commande.

Evaluations fournisseurs

L’évaluation des fournisseurs permet de maîtriser la chaîne d’approvisionnement en mesurant la qualité des produits et le respect des délais. Les critères de notation sont, dans une certaine mesure, propres à chaque société. Ils sont fonction de l’activité de l’entreprise, des produits achetés ou sous-traités. Chacun peut donc définir ses indicateurs d’évaluation. Cependant, les critères communs sont :

  • Le respect des délais
  • Le respect des quantités livrées
  • Le respect des prix convenus
  • La conformité des produits reçus

La cotation des fournisseurs s’effectue donc en prenant pour référence les enregistrements des réceptions et des factures directes. Chaque réception et facture directe est notée sur ces 4 critères. L’utilisateur peut également introduire ses propres critères d’évaluation (jusqu’à 10 notes complémentaires). Une note globale est attribuée à chaque ligne de réception et un cumul de ces notes est ensuite effectué par fournisseur.

Non-conformités

La gestion de la qualité implique de s’assurer de la conformité des produits fabriqués. Vous devez donc pouvoir identifier que les produits non conformes aux exigences qualité sont identifiés et maîtrisés afin d’empêcher leur utilisation ou fourniture non intentionnelle.

Les contrôles, ainsi que les responsabilités et autorités associées pour le traitement des produits non conformes, doivent être définis dans une procédure documentée. L’état d’avancement est mis à jour automatiquement en fonction des visas saisis. Les quatre étapes de saisie sont les suivantes :

  1. Identification : Enregistrement d’un code de non-conformité et d’un code statistique qui permet de regrouper les non-conformités par « familles ». L’enregistrement permet également de définir un niveau de priorité de traitement, une désignation ainsi que l’origine de la découverte.
  2. Responsabilités : La non-conformité d’un produit peut être imputée à deux niveaux. Sur l’origine (fournisseur, sous-traitant, machine, opérateur, etc.) et sur l’ensemble des éléments constitutifs du processus de fabrication (liste de fabrication).
  3. Analyse/Traitement : Cette étape permet d’analyser et de déterminer les causes des non-conformités existantes ou potentielles, de mettre en œuvre les actions correctives et préventives, d’enregistrer le résultat des actions et de mesurer leur efficacité.
  4. Décision : La décision appartient, soit à un responsable qualité de l’entreprise, s’il s’agit d’une décision interne, soit à un responsable tiers (client par exemple) s’il s’agit d’une décision externe.

La gestion des non-conformités permet d’effectuer plusieurs traitements :

  • Calcul des besoins : Cette fonction permet de relancer le CBN pour générer les besoins relatifs aux lancements créés par la non-conformité
  • Lancements : Cette fonction permet de consulter/modifier les lancements concernés par la remise en conformité ou le remplacement des rebuts
  • Imputation sur opération : Cette fonction permet d’imputer des responsabilités par rapport à la liste de fabrication

Gammes de contrôle

La maîtrise des procédés qualité consiste à enregistrer les gammes de contrôle standard des produits fabriqués. Chaque instruction de fabrication ou de contrôle peut être complétée par un numéro de procédure, par un instrument de contrôle nécessaire et par divers éléments permettant de répertorier l’ensemble des caractéristiques techniques et documentaires associées à une opération définie.

1. Les procédés / opérations qualité : Une opération ou procédé de contrôle est un élément quantitatif ou qualitatif (diamètre, longueur, concentricité, planéité, tension, voltage, aspect, …) dont la méthodologie de contrôle est identifiée au sein du service Contrôle. Cette méthodologie est consignée dans une procédure.

2. Les contrôles et essais : Cette fonction intègre la gestion des gammes de contrôle des matières et produits fabriqués, la déclaration des rapports de contrôle, l’enregistrement des mesures effectuées sur chaque lot et l’édition du certificat de conformité :

  • Rapport de contrôle : Permet de déclarer un contrôle sur un produit défini. Ce contrôle est identifié par un numéro séquentiel unique, le code du produit à contrôler et le numéro de lot concerné
  • Contrôles et Essais : Permet d’enregistrer les résultats obtenus sur le contrôle du prélèvement effectué. Cet enregistrement consiste, à partir de la gamme de contrôle retenue dans l’ordre de contrôle, à saisir les valeurs mesurées
  • Déclaration de conformité : Consiste à libérer un produit d’un stock bloqué vers un stock disponible pour son utilisation
  • Suivi de la maintenance

    Cette fonction intègre la gestion des gammes de maintenance préventives des postes de travail et des articles, la génération des ordres de maintenance préventifs ou curatifs et l’enregistrement des temps passés, matières et composants consommés sur chaque intervention. Les applications concernées par la maintenance sont :

    • Caractéristiques de maintenance : Caractéristique quantitative ou qualitative dont la méthodologie est identifiée au sein du service maintenance. Cette méthodologie est consignée dans une procédure dont la référence peut être associée à sa définition.
    • Les gammes de maintenance : Sont définies dans cette application, les différents process de maintenance préventive. Les postes de travail, caractéristiques de maintenance concernés et les articles consommés lors de la maintenance.
    • Les ordres de maintenance : Cette application consiste à déclarer une intervention sur un poste de travail ou un article. Cette intervention est identifiée par un numéro séquentiel unique et le code du poste ou de l’article à maintenir.
    • Saisie des résultats d’intervention : Cet enregistrement consiste à saisir les valeurs mesurées, les pièces changées ou réparées, les temps passés et les consommables utilisés, dans l’ordre de maintenance. Le code de l’opérateur ayant effectué la manipulation et d’éventuelles remarques peuvent être indiquées.

    S’engager dans une démarche de gestion de la qualité implique la mise en place d’un processus continu. Si vous souhaitez installer un module de gestion de la qualité, contactez-nous via le formulaire de contact.

    / ERP

    A propos de l'auteur

    Commentaires

    Les commentaires sont actuellement fermés